Julien Froidurot

Nourrir mes bêtes, c'est bon pour le climat. Julien Froidurot

20 novembre 2015 • Plus sur le colza • Vues: 1582

Le colza destiné à la production de diester sert également à l’alimentation du bétail (tourteaux de colza.)
– Le tourteau de colza est une source de protéines française, ce qui évite l’importation de tourteaux de soja des Etats-Unis, du Brésil ou de l’Argentine.
– Il est aisément traçable puisqu’il vient de la propre exploitation de l’agriculteur ou de celle de ses voisins.
– Dernier avantage: il évite la dépendance vis-à-vis d’un approvisionnement extérieur.

Grâce à ses 33% de protéines, à sa richesse en cellulose et en matières minérales (phosphore et calcium), le tourteau a une valeur énergétique faible. Il est employé dans l’alimentation des porcs et des volailles, mais surtout dans l’alimentation des ruminants, pour laquelle il peut se substituer totalement au tourteau de soja.


Dans les années 1980, la France avait une indépendance protéique de 25%.
Aujourd’hui, la France est indépendante au moins à 65%.
Source : FOP

Commentaires sont clôturés

36621a231092395794e7938336d21727uuuuuuuuuuuuuuuuuuuu