Jacques Siret

Le climat préfère les énergies renouvelables. Jacques Siret

20 octobre 2015 • Colza Diester et Solutions COP21, Plus sur le colza • Vues: 1718

Le colza absorbe du CO2 dans l’atmosphère. Grâce à lui (et aux autres énergies renouvelables) on n’épuise pas la ressource hydrocarbure. Et on produit une énergie au bilan C02 neutre.


Le cercle vertueux de la filière des huiles et protéines végétales pour l’environnement, la société et l’économie : rien ne se perd, tout se transforme !

On produit de l’énergie à partir de carbone atmosphérique, capté par les plantes.
Cycle neutre du biodiesel du colza : on produit de l’énergie à partir de carbone atmosphérique qui est capté par les plantes, puis relâché lors de la combustion
Le biodiesel se substitue au gazole fossile :
– Il évite l’épuisement des ressources fossiles, et
– Les émissions de CO2 dues à l’extraction du pétrole et à la combustion du diesel.

 

Commentaires sont clôturés

velit, at libero Curabitur nunc mi, sit Aenean venenatis,