Thomas Perin

Mon colza roule pour le climat.Thomas Perin 2

20 octobre 2015 • Plus sur le colza • Vues: 988


On connait le colza pour sa beauté quand, au printemps il couvre les champs de fleurs jaunes. On sait que l’on en fait de l’huile mais le grand public dans sa grande majorité, ignore que l’on produit des biodiesel avec. Et, de plus, un carburant vert qui réduit le recours aux carburants fossiles.


En France, bien qu’il puisse être cultivé dans toutes les régions, le colza est cultivé principalement dans le Centre, la Champagne-Ardenne, la Bourgogne et la Lorraine.

– On le sème à la fin de l’été (août –septembre)
– Il fleurit à partir du mois d’avril ; la floraison dure plusieurs semaines
– Une fois fécondées, les fleurs se transforment en fines gousses, appelées siliques, qui contiennent de 15 à 30 petites graines sphériques de couleur foncée
– La récolte a lieu au début de l’été, en juillet


Le colza, une bonne tête de rotation

Un des atouts principaux du colza est d’être une bonne tête de rotation. C’est-à-dire que les agriculteurs le positionnent en premier dans la rotation des cultures, avant les céréales, cela permet de réduire les intrants (engrais et pesticides), d’une part que le colza absorbe l’azote en automne, et d’autre part parce qu’il rompt le cycle des mauvaises herbes et des maladies des céréales.

Commentaires sont clôturés

9fa0808c05852fc0a06805bbe6b017cc///////